Paralogismes & faux raisonnements des TJ

 

anne.jpgLes paralogismes des Témoins de Jéhovah

Avant propos : Je ne saurai que trop recommander la lecture complète du livre Petit cours d'auto-défense intellectuelle de Normand Baillargeon. En attendant vous pouvez retrouver le détail des paralogismes dans le document suivant paralogismes-normand-baillargeon.pdf paralogismes-normand-baillargeon.pdf (extrait de ce site) dont nous verrons l'application ci-dessous. 

Les Témoins de Jéhovah multiplient les erreurs de logique (ou paralogismes) quand ils tentent de nous convaincre de la justesse de leur position. Voici une liste non exhaustive : 

  1. Le faux dilemme
  2. La généralisation hative
  3. Le hareng fumé
  4. L'argumentum ad hominem
  5. L'argument d'autorité
  6. Le raisonnement circulaire
  7. Post hoc ego propter hoc
  8. Appel à la popularité
  9. Paralogisme de division et paralogisme de composition
  10. Appel à l'ignorance
  11. La pente glissante ou effet papillon
  12. L'écran de fumée

 

1. Le faux dilemme

Le faux dilemme consiste à vous donner le choix entre A et Z sans vous expliquer toutes les autres possibilités (B,C,D...) par exemple quand on vous dit :
 
- "Tu as le choix de servir Jéhovah ou d'être exclu de chez les Témoins de Jéhovah" ou  "Tu es contre nous ou avec nous"
 
Le raisonnement est bien entendu éronné car on peut très bien être chrétien sans être Témoin de Jéhovah. Etant donné le nombre d'autres confessions chrétiennes (41 000 suivant les statistiques), le choix est n'est pas aussi manichéen qu'ils veulent le présenter. Et l'on peut très bien être pour un groupe mais ne plus partager une de ses idées sans pour autant être contre ce groupe. 
 
Paralogisme 1
 
2.  La généralisation hative
 

Ce paralogisme consiste à généraliser trop vite et à tirer des conclusions à propos d´un ensemble donné à partir d´un trop petit nombre de cas.

Exemple : 

    •  « Nous avons des papyrus de notre Evangile de Jean datant de 125 de notre ère donc tous les écrits du Nouveau Testament furent écrits avant la fin du Ier siècle. »
C'est faux. On n'a pas des manuscrits de 125 apr. JC mais UN seul extrait de manuscrit de la taille d'une carte bancaire qui reprend 4 extraits de versets de l'Evangile de Jean (le fameux P52). C'est faire de la généralisation hative en imaginant que  P52 prouve que les 26 autres livres du Nouveau Testament étaient déjà rédigés et disponibles avant 125. Nous pouvons tout au plus dire que certains versets du chapitre 18 de l'Evangile de Jean furent rédigés en 125 de notre ère.  Le raisonnement inclus également un paralogisme de composition (que nous étudierons plus bas) en postulant que quelques versets trouvés sur un manuscrits déterminent la composition intégrale de l'Evangile alors que nous ne le possédons pas
 

Donc si vous êtes musulman, hindou, athée, bouddhiste vous avez forcément de la haine pour les chrétiens ? Il suffit de remplacer Jésus par Vishnou, Bouddha ou le Monstre Spaghetti pour se rendre compte du grotesque de cette affirmation. En englobant tous les non chrétiens (Témoins de Jéhovah bien entendu) à des gens haineux, on diabolise et catégorise toutes les personnes injustement peu importe leur réel sentiment. 

Paralogisme 2

 
3. Le hareng fumé
 
Autrefois paraît-il, dans le sud des États-Unis, les prisonniers en fuite laissaient des harengs fumés derrière eux pour distraire les chiens pisteurs et les détourner de leur piste. Tel est le principe qu´on applique dans le paralogisme que nous étudions à présent et qui doit son nom à cette ancienne pratique: le but de ce stratagème est en effet de vous amener à traiter d´un autre sujet que celui qui est discuté, bref, de faire en sorte que vous partiez sur une nouvelle piste en oubliant celle que vous poursuiviez.

Les Témoins de Jéhovah sont très forts à ce niveau pour passer du coq à l'âne en donnant l'impression de répondre à la question. 

Ainsi dans le livre Etudes Perspicaces au mot Heure, il est abordé la contradiction de l'heure de la mort de Jésus qui est différente suivant l'évangile de Marc et selon l'évangile de Jean. 

 

"Certains ont attiré l’attention sur ce qui paraît être une contradiction entre la déclaration de Marc 15:25, selon laquelle Jésus fut attaché sur un poteau à “ la troisième heure ”, et celle de Jean 19:14 indiquant que le dernier procès de Jésus devant Pilate s’achevait ‘ environ à la sixième heure ’. Jean avait accès au récit de Marc, et il aurait très bien pu répéter l’heure indiquée par Marc. Jean devait donc avoir une raison d’indiquer l’heure différemment.

Pourquoi cette contradiction apparente ? Diverses hypothèses ont été émises. Aucune ne satisfait à toutes les objections. On ne dispose tout simplement pas d’informations suffisantes pour expliquer avec certitude la raison de la différence entre les récits. Peut-être l’heure indiquée par Marc ou par Jean n’était-elle qu’une parenthèse, non chronologique. Quoi qu’il en soit, une chose est sûre : les deux écrivains étaient inspirés par l’esprit saint.

Les Évangiles synoptiques montrent clairement qu’à la sixième heure, ou à midi, Jésus était déjà pendu au poteau depuis assez longtemps pour que les soldats aient jeté les sorts pour ses vêtements et pour que les prêtres en chef, les scribes, les soldats et les passants aient parlé de lui en mal. Ils précisent également que Jésus expira vers 15 heures (Mt 27:38-45 ; Mc 15:24-33 ; Lc 23:32-44). La chose vraiment importante à retenir est que Jésus mourut pour nos péchés le 14 Nisan 33 de n. è. — Mt 27:46-50 ; Mc 15:34-37 ; Lc 23:44-46."

 

On peut noter que plusieurs harengs sont posés :

    1. on affirme que Jean avait accès au récit de Marc (c'est une affirmation gratuite étayée par aucune preuve mais afin d'écarter par avance la conclusion que les récits ne sont pas historiques) 
    2. les deux écrivains étaient inspirés par l'esprit saint afin d'écarter la possibilité d'une erreur humaine et dévier sur le risque de nier le postulat n°3 qui implique que la Bible ne se contredit jamais
    3.  La chose absurde est l'affirmation que  Jésus est mort le 14 Nisan 33 avec citation des synoptiques (Matthieu, Marc, Luc), alors que ces derniers placent en réalité  la mort de Jésus le 15 Nisan. Pourquoi ne pas citer Selon Jean si ce n'est pour duper le lecteur ?. 

Un autre exemple peut être vu lors de l'audition de Guy Canonici, le Président des Témoins de Jéhovah de France, et Hervé Ramirez le président du CLH (un organisme TJ qui intervient pour empêcher les transfusions)  le mardi 12 mars 2013 :

 

M. Jacques Mézard, rapporteur. - Cela suppose de pouvoir programmer les choses, d'avoir un certain délai devant soi. Comment faites-vous en cas d'urgence, si le patient est victime d'un accident ou subit une évolution brutale de sa pathologie ?

M. Hervé Ramirez. - Nous avons deux objectifs : d'abord, identifier dans la littérature scientifique les données utiles au médecin ; ensuite, entrer en contact avec des équipes soignantes complémentaires susceptibles de mettre en oeuvre des stratégies alternatives.

 

ça sent très fort le hareng non ? D'où la réponse de Jacques Mézart : 

 

M. Jacques Mézard, rapporteur. - Ne tournons pas autour du pot : si la vie du patient est en jeu, le recours à la transfusion sanguine est-il freiné, au risque de provoquer sa mort ?

M. Hervé Ramirez. - Si frein il y a, c'est le patient qui l'aura actionné, en exprimant ses convictions. Nous ne faisons que faciliter le dialogue sur le plan technique.

 

Autre exemple beaucoup plus criant: 

 

Mme Muguette Dini. - Autre question : la loi française prévoit que chaque famille est libre de donner à ses enfants l'éducation religieuse de son choix. Les Témoins de Jéhovah me semblent toutefois avoir tendance à isoler leurs enfants de ceux des autres, ce qui pourrait presque faire penser à du lavage de cerveau...

M. Guy Canonici. - Cette expression me rappelle les débats que j'ai pu avoir dans ma jeunesse sur ce qui se passait en Corée : pouvait-on résister à un lavage de cerveau ? Rien de tel chez nous. Nous éduquons nos enfants, afin qu'ils ne manquent pas de valeurs et de repères comme c'est souvent le cas dans notre société. Mais un enfant est un être humain libre, qui peut, à un certain moment, décider d'accepter ou de ne pas accepter de vivre comme ses parents. Les Témoins de Jéhovah, comme les Israélites, les Catholiques, les Protestants...ou les athées, ont des enfants qui, après l'adolescence, orientent leur vie différemment. C'est bien la preuve qu'il n'y a pas lavage de cerveau !

 Mme Muguette Dini. - Mais ne peut-on parler d'une emprise excessive ?

 M. Guy Canonici.  -Combien de mères castratrices dans la société française ? Combien de mères possessives qui étouffent leurs fils ? Cela n’a pourtant rien à voir avec la religion, et n’est pas traité par la justice…

 

 

Quel beau hareng ! Alors que la question porte sur l'emprise excessive de la religion sur les enfants TJ, Guy Canonici oriente le débat sur le vide juridique envers les mères castratrices ou possessives. Joli coup !

 Paralogisme 3

4. L'argumentum ad hominem

Cette expression latine signifie littéralement "argument contre la personne". C'est le paralogisme le plus répandu et il est très facile à identifier. 

Il consiste à ne plus évaluer les arguments de l'interlocuteur mais à les cacher derrière d'autres éléments de l'interlocuteur : sa religion, son sexe, son orientation sexuelle. Le seul fait de prononcer le mot suffit à "empoisonner le puit" (ou la réflexion).  Pour les Témoins de Jéhovah, c'est très courant dans le cas de la littérature de ceux qu sont sortis de leur mouvement :

- "Les informations que tu me donnes viennent d'un site d'apostat. Comme ils sont des menteurs donc on ne peut pas accepter leurs arguments". 

Ainsi la  nécessité de chercher à comprendre et éventuellement réfuter les informations est balayée par le jugement que la Watchtower demande à ses fidèles d'avoir. Le débat devient impossible...

- "Toutes les autres traductions de la Bible ont été réalisées par des chrétiens croyants en la Trinité, donc leurs traductions en sont pas bonnes"

Le meilleur moyen pour justifier que sa Bible est meilleure que les autres est de discréditer, non pas les compétences linguistiques des traducteurs, mais leurs orientations religieuses. Même s'il y a un traducteur qui est Juif (comme André Chouraqi) cela ne changera pas. Après tout les Juifs ont tué Jésus, n'est-ce pas ? 

Paralogisme 4

5. L’argument d’autorité

Nous faisons appel à une autorité afin de justifier un point de vue quand nous n’avons pas le temps de la démontrer en détails. Il est bien souvent salutaire de faire appel à un expert car nous estimons qu’il possède :

    1. la formation nécessaire sur le sujet 
    2. une reconnaissance par ses pairs 
    3.  une probité absolue dans la présentation des informations.

Toutefois, nous devrions faire attention à l’utilisation des arguments d’autorité et à vérifier plusieurs élements :

 

1. l´expert se prononce-t-il sur un sujet autre que celui où il dispose d´une expertise légitime ?

Tous les jours nous avons à la télévision des people (acteurs, musiciens) qui sont invités à se prononcer en 2 phrases sur des problèmes sociologiques qui sont l’objet d’étude pour des milliers de chercheurs et dont il est impossible d’en faire une synthèse simpliste. Leur avis ne compte que pour eux et leur capacité théâtrale ou musicale ne leur donne aucune légitimité sur d’autres sujets. 

 La Tour de Garde de Juin 2012 cite ainsi deux docteurs :

 "On ne laisse pas d’être ébahi devant les précautions d’hygiène détaillées de la période mosaïque. ” — MANUAL OF TROPICAL MEDICINE, DRS ALDO CASTELLANI ET ALBERT CHALMERS."

La Tour de Garde omet déjà de préciser que cette citation date de 1919.... mais elle tente en plus de rendre légitime au niveau médical la loï mosaïque en 2012. S'il est vrai que le principe de l'enfouissement des excréments est une bonne idée, elle ne fut pas imaginée par Moïse et les latrines existaient déjà en Inde depuis - 2600.

Ensuite le Lévitique chapitre 14  propose un traitement de la lèpre par l'égorgement d'oiseaux dans la rivière qui ferait rire n'importe quel docteur du XXIe siècle ! L'émerveillement de ces deux docteurs sur la loï mosaïque montre qu'ils ne l'avaient sûrement jamais lue intégralement et ne les transforme pas en experts de l'Ancien Testament...

2. L’expert avancé est-il vraiment reconnu dans son domaine ?

Nous avons le cas de la citation régulière de Francis Hitching dans le livre Evolution ou Création ? (voir n°15) édité par la Watchtower et le présentant comme "un évolutionniste". Toutefois, une rapide enquête révèle qu’il n’est pas un scientifique mais un auteur sulfureux qui s’est créé un faux CV et dont son livre Le Cou de la Girafe est considéré par le  Richard Dawkins, biologiste mondialement reconnu, comme étant complètement stupide.

3. L’expert a-t-il lui-même des intérêts dans ce dont il parle qui feraient que ces intérêts biaiseraient ou plus radicalement commanderaient son jugement ?

Nous avons un exemple frappant dans l’utilisation dans le Réveillez-Vous! du 8 juin 2002 du biochimiste Duane Gish afin de justifier l’existence de Dieu :

“ Plus nous en apprenons [sur le génome humain], plus nous découvrons la complexité, l’interdépendance de ce matériau, et plus l’origine nous apparaît comme l’œuvre d’un créateur, d’un être intelligent. ” — Duane Gish, biochimiste.  Réveillez-Vous ! 8 juin 2002

Duane Gish était en réalité un membre très actif du mouvement créationniste et partisan d’une Terre n’ayant pas plus de 6000 ans d’existence. Son activité révèle qu’il écartait toute donnée contraire à sa vision de la Bible. Bref, son avis est celui d'un apologue non celle d'un scientifique sérieux...

 Paralogisme 5

6) La pétition de principe (petitio principii) ou raisonnement circulaire

 

Ce paralogisme est celui du raisonnement circulaire, ainsi appelé parce qu´on assume dans les prémisses ce qu´on voudrait établir en conclusion. Les anglophones l´appellent d´ailleurs joliment begging the question.

L´échange suivant nous en donnera un exemple simple mais répandu: 

—  «Dieu existe, puisque la Bible le dit.» 
—  «Et pourquoi devrait-on croire la Bible? » 
—  «Mais parce que c´est la parole de Dieu!»

argument-circulaire.jpg

On le retrouve cet argument dans le livre Toute Ecriture est Inspirée de Dieu édité par la Watchtower

 3 C’est la Parole de Dieu. Bien que divers hommes aient participé à la rédaction des écrits inspirés et que d’autres les aient traduits des langues originales en langues modernes, la Bible est, au plein sens du terme, la Parole de Dieu, la révélation inspirée qu’il fit lui-même aux hommes. D’ailleurs, les écrivains qu’il inspira le voyaient ainsi, comme en témoignent les expressions suivantes qu’ils ont employées : “ Déclaration dela bouche de Jéhovah ” (Deut. 8:3), “ les paroles de Jéhovah ” (Jos. 24:27), “ des commandements de Jéhovah ” (Ezra 7:11), “ la loi de Jéhovah ” (Ps. 19:7), “ la parole de Jéhovah. ” — Is. 38:4 ; Mat. 4:4 ; 1 Thess. 4:15. Toute Ecriture est Inspirée de Dieu p.299-305

Bref, nous pourrions tout aussi bien prouver l'existence des Schtroumpfs par l'existence des albums de Peyo ou de Peyo lui-même...

 Paralogisme 6

7. Post hoc, ergo propter hoc (en latin à la suite de cela, donc à cause de cela)

C'est un sophisme courant qui veut trouver une causalité entre deux évènements alors qu'il n'y a - au mieux -  que corrélation. 

A arriva, puis B arriva donc A est la cause de l'arrivée de B

Bien entendu, si vous invitez chez vous 2 personnes (A et B), vous savez pertinemment que B ne décide pas de se pointer parce-que A s'est d'abord présenté, mais dans les démonstrations cela apparait régulièrement et de manière plus sournoise. Ex :

QUE RÉVÈLENT LES FAITS ? En janvier 2010, un séisme de magnitude 7 a frappé Haïti, tuant plus de 300 000 personnes et faisant en un instant 1,3 million de sans-abris. Bien que particulièrement violent, ce tremblement de terre n’est pas un fait isolé. Entre avril 2009 et avril 2010, au moins 18 grands séismes se sont produits dans le monde.OBJECTION COURANTE : Il n’y a pas plus de séismes qu’avant ; simplement, les techniques modernes nous permettent d’être mieux informés que par le passé.CETTE OBJECTION TIENT-ELLE ? Réfléchissez à ceci : La Bible ne met pas l’accent sur le nombre de tremblements de terre au cours des derniers jours. Elle dit en revanche qu’il y aurait de “ GRANDS tremblements de terre ” “ dans un lieu après l’autre ”, ce qui ferait d’eux un élément notable de cette période cruciale de l’Histoire. — Marc 13:8 ; Luc 21:11. - Extrait de la Tour de Garde de Novembre 2011
 

A en croire les auteurs, la cause des grands tremblements de terre sont les prophéties bibliques alors que les tremblements de terre sont dû à la tectonique des plaques. Leur grandeur est estimée en intensité sur l'échelle de Richter et leur impact dépend du nombre de personnes vivant sur la zone. La population mondiale connaissant une explosion démographique, les tremblements de terre qui pouvaient passer quasi anodin autrefois, ont un impact beaucoup plus importants aujourd'hui en terme de morts. Il n'est donc pas étonnant que les tremblements de terre deviennent plus meurtrier sur une Terre de plus en plus peuplée !

De plus, la moyenne de grands tremblements de terre (+ de 7) reste de 15 par an (selon l'USGS). Et comme le montre le graphique suivant, la fluctuation est normale et il n'y a pas une augmentation significative de l'activité sismique qui permettrait de déterminer la période du "temps de la fin". 

tremblement-de-terre.jpgLes tremblements de terre de 1900 à 1997 archive du site de l'USGS

 Paralogisme 7

8. Appel à la popularité

Cet argument est bien connu des publicitaires. "Tout le monde le fait, donc toi aussi fais le !" est un argument vieux comme le monde. Ce à quoi nos mères nous répondait quand nous avions commis une bêtise en suivant le groupe : "et si  tes copains allaient se jeter dans un puit, tu le ferais aussi ? ". C'est un argument souvent très fort car il fait appel à notre besoin naturel d'appartenir à un groupe, de ne pas nous trouver isoler. En utilisant le principe du Vox populi, Vox Dei (la voix du peuple est la voix de Dieu), l'orateur écarte ainsi facilement tout débat sur le bien fondé de cet argument. 

- Vous avez la possibilité de faire du don merveilleux qu'est le libre artibre le meilleur usage qui soit. Vous pouvez vous joindre aux millions d'humains qui ont pris position du côté de Jéhovah. -Qu'enseigne réellement la Bible ?  p.114

- Vous deviendrez membre d'une grande famille mondiale, composée de vrais chrétiens, qui vous manifesteront un amour sincère  - Qu'enseigne réellement la Bible ?  p.153

Des millions de gens partout dans le monde ont eu une réaction similaire en découvrant la bonne nouvelle du Royaume. Ils sont sortis du monde méchant, se sont défaits de leur vieille personnalité, ont rompu avec d’anciennes fréquentations et ont renoncé à la réussite selon ce monde - Tour de Garde du 15 février 2005

 

 En associant cet argument avec l'argument d'autorité, on augmente de manière significative la probabilité d'adhésion de l'audience comme par exemple dans le Reveillez-Vous de Novembre 2006 dédié à démolir la théorie l'évolution : 

- Beaucoup de spécialistes de diverses disciplines scientifiques discernent une conception intelligente dans la nature. Il leur paraît illogique d’attribuer au hasard la grande complexité de la vie terrestre. C’est pourquoi bon nombre de scientifiques et de chercheurs croient en un Créateur. Certains sont devenus Témoins de Jéhovah. Ils sont convaincus que le Dieu de la Bible est le Concepteur et le Constructeur de l’univers matériel. p.21-23

Quelle merveilleuse technique que d'utiliser le "beaucoup" afin d'apporter le poid d'un nombre indéfinissable. Aucun chiffre n'est donné. La réalité est que 100 % des scientifiques étaient créationnistes au XIXe siècle. Aujourd'hui ils ne sont plus que 0,2 %. Mais il serait faux d'utiliser ce chiffre comme preuve fondamentale. Oui, il est chiffré (ce que n'est pas le terme "beaucoup"). Il est beaucoup plus interessant de se pencher sur la raison pour laquelle ils ne croient plus en un miracle divin pour expliquer la biodiversité. 

Si le poids du nombre peut apparaitre comme un gage de confiance, il convient de toujours le relativiser par rapport à un ensemble. Certes il y a 7,78 millions de Témoins de Jéhovah dans le monde, mais après plus d'un siècle de prédication à travers le monde, ne représenter que 0,1 % de l'humanité amène à se demander pourquoi 7 milliards d'humains n'adhèrent toujours pas à cet enseignement. 99,9 % de l'humanité serait-elle idiote à ce point là ? D'après les Témoins de Jéhovah, oui !

 Paralogisme 8

9. Paralogisme de division et paralogisme de composition

 

Faute de raisonnement très fréquente. 

" Le paralogisme de composition consiste à affirmer à propos d'un tout ce qui est vrai d'une de ses parties, sans donner pour cela de justification autre que l'appartenance de la partie au tout.

Le paralogisme de division consiste, au contraire, à affirmer que ce qui est vrai du tout doit nécessairement être vrai des parties, toujours sans donner de justification sinon que ces parties sont celles de ce tout.

Le problème, à chaque fois, est que la raison n'est pas suffisante puisque le tout possède des propriétés que les parties ne possèdent pas nécessairement."

Quand il est trop gros, nous l'éliminons naturellement car nous relativisons la portée de tels propos. Par exemple, une mère qui dirait " mon enfant est revenu de l'école avec des poux, donc tous les enfants de cet école ont des poux" ferait une faute de composition. Une faute de division serait commise par cette maman si elle clamait " mon enfant est dans la meilleure école de France, donc mon enfant est un des meilleurs écoliers de France". 

Autre exemple très clair : 

- Cette rose est rouge. Les atomes qui la composent sont donc rouges. (faute de division)
- Les atomes sont incolores : cette rose est donc incolore. (faute de composition). 

Voici maintenant quelques exemples de ces paralogismes qui pullulent dans la littérature des Témoins de Jéhovah

- Le fait qu’il n’existe pas simplement quelques récits différents sur ce grand déluge, mais peut-être des centaines, et que ces histoires figurent dans les traditions de nombreuses races primitives partout dans le monde, est un argument convaincant que tous ces peuples ont une même origine et que leurs premiers ancêtres vécurent ce déluge ensemble - Article Déluge dans Etude Perspicace - faute de division (le fait qu'il y ait des légendes d'inondation, phénomène climatique courant, ne prouve pas le déluge biblique)

- Quelles preuves démontrent qu'il y a vraiment eu un déluge global ?.... La preuve d'un changement climatique : Des restes de mammouths et de rhinocéros ont été trouvés dans différentes parties de la terre.... dans les falaises sibériennes.... dans les glaces sibériennes et d'Alaska. En fait, certains ont été trouvés avec de la nourriture non digérée dans leurs estomacs ou pas encore mâchée toujours entre leurs dents, indiquant qu'ils sont morts soudainement. (faute de composition. Ce n'est pas parce-que certains animaux sont morts de façon abrupte que tous les animaux sont morts ainsi, et que le déluge biblique en est la cause

- Étant donné la controverse sur ces piliers de la théorie de Darwin, peut-on honnêtement considérer la version darwinienne de l'évolution comme un fait scientifique ? - Brochure L'Origine de la Vie. 2010 . (faute de composition)

- “ Le rouleau d’Isaïe [trouvé à Qumrân] prouve de façon irréfutable que les copistes juifs ont assuré une transmission extrêmement fidèle et soigneuse du texte biblique sur une période de plus de 1 000 ans ”, écrit Julio Barrera, membre de l’équipe internationale chargée de la publication des manuscrits de la mer Morte. (...) Les manuscrits révèlent que la Bible n’a pas subi de changement majeur (faute de composition. Si l'un des rouleaux d'Isaïe (1QIsb) contient peu de variantes fondamentales par rapport au texte massorétique du IXe siècle, les autres écrits comme Psaumes, Jérémie, Nombres, Exode, Josué, etc...contiennent énormément de variantes. Lire Les Manuscrits de la Mer morte de Mebarki & Puech, 2002, p.176-186)  

10. Appel à l'ignorance

L'appel à l'ignorance est utilisé de manière juste parfois (une absence d'alcool dans votre sang justifie que vous n'ayez pas bu) mais très souvent cet argument est utilisé pour justifier l'absence de preuve et il se révèle très faible voir totalement nul.

 Ce n'est pas parce-qu'il n'y a pas de preuves que Dieu existe qu'il n'existe pas => dans ces cas-là le Monstre du Loch Ness, les korrigans et les fées peuvent avoir le même degré d'existence...

- Si les Egyptiens n'ont pas consigné dans leurs annales les 10 plaies d'Egypte et la mort de leur pharaon, c'était par honte de la défaite de leurs dieux face à Jéhovah

33

 

 

Noyade de Pharaon selon le livre Recueil d'Histoires Bibliques publié par la Watchtower Tract & Society. 

A ce sujet, les archives egyptiennes étant extrèmement bien conservées et documentées, il n'y a nulle trace d'un seul Pharaon qui serait mort noyé dans la Mer Rouge. On a retrouvé toutes les momies des Pharaons (des Rois d'Egypte plus exactement, le titre pharaon étant une invention juive) de l'époque supposée de l'Exode.  Du coup, par l'appel à l'ignorance on peut invoquer aussi un Pharaon qui aurait existé mais dont on aurait effacé les archives. Cet argument est utilisable à l'infini et il convient de rappeler que la charge de la preuve (le fait d'apporter des preuves) revient à celui qui affirme quelque chose. 

 

11. La pente glissante ou effet papillon

Phénomène très connu qui se basse sur le prince que si A, alors B, C, D...et Z découlent à la suite. Ce principe veut qu'un battement d'aile d'un papillon peut provoquer un ouragan de l'autre côté de la planète par l'accroissement de l'effet. La logique semble parfaite sauf qu'elle se base sur des maillons d'une chaine infernale qui ne sont pas aussi solides qu'on le pense.

La maxime de Benjamin Franklin l'exprime parfaitement et démontre que la pente glissante est finalement fausse :

« À cause du clou, le fer fut perdu.
À cause du fer, le cheval fut perdu.
À cause du cheval, le cavalier fut perdu.
À cause du cavalier, le message fut perdu.
À cause du message, la bataille fut perdue.
À cause de la bataille, la guerre fut perdue.
À cause de la guerre, la liberté fut perdue.
Tout cela pour un simple clou. » 

Utilisé finement, ce paralogisme permet la manipulation mentale des parents envers les enfants en leur promettant de finir à prison pour avoir "volé" un morceau de chocolat dans le garde-manger.

Vous remarquerez que les dirigeants jéhovistes annoncent dans leur revue que vous terminerez drogué(e(, alcoolique, (enceinte) et perdu si vous quittez le troupeau de moutons de Dieu. La démonstration de la passation d'un état dit "moralement acceptable" à "totalemement dépravé" n'est jamais complète et le Témoin de Jéhovah accepte une pente glissante qui part du "clou du fer à cheval" à "la liberté perdue". Qu'importe ! Le paralogisme est implanté dans l'esprit sans avoir eu besoin d'être totalement démontré. 

Alors aurant l'utiliser pour dire à des adolescents qu'en se masturbant ils vont ruiner leur mariage : 

"Deux autorité [sic] en la matière" ont écrit que, parfois, ceux qui ont pratiqué la masturbation parviennent difficilement à y renoncer après leur mariage et "à puiser une entière satisfaction dans les relations sexuelles." Il est dit que des hommes "s'étant laissés dominer par cette mauvaise habitude, ne l'ont pas abandonnée après leur mariage et ont ainsi plongé leur famille dans le chagrin" -   Réveillez-vous!, 8 février 1973, p. 7, "Comment réussir votre vie de célibataire"

 

12. L'écran de fumée

Ce paralogisme est souvent utilisé pour se donner une aura d'expertise sur un sujet en utilisant un jargon et des informations que l'interlocuteur ne peut vérifier. Ainsi la Watchtower pour justifier ses choix de traduction dans sa Bible, fait appel à des connaissances en grec que 99% des lecteurs n'auront pas. Par exemple :

Sur la divinité ou non de Jésus en Jean 1:1 

Le texte de Jean 1:1 prouve-t-il que Jésus est Dieu? 

Jean 1:1TOB: “Au commencement était le Verbe, et le Verbe était tourné vers Dieu, et le Verbe était Dieu [également Os, Md, , etc.].” SO rend ce verset par: “La Parole était d’essence divine.” Ce met: “Le Verbe était un être divin.” MN montre que “la Parole était dieu”.

Que lit-on au juste dans le texte grec pour que certains traducteurs s’abstiennent de le rendre par “le Verbe était Dieu”? La première fois que le mot théos (Dieu) apparaît dans ce verset, il est précédé de l’article (le), ce qui n’est pas le cas la deuxième fois. La construction article-nom désigne une personne dont elle définit l’identité, alors qu’un substantif attribut au singulier, sans l’article et mis avant le verbe (comme dans la phrase qui nous intéresse), indique une qualité. Par conséquent, le texte considéré n’identifie pas le Verbe (Jésus) au Dieu avec qui il était, mais il explique que le Verbe était à la ressemblance de Dieu, qu’il était divin, un dieu. (Voir la Traduction du monde nouveau à références [angl.], édition de 1984, p. 1579.)

Si vous ne parlez pas le grec koiné (le grec des manuscrits de la Bible), vous pouvez vous retrouver pantois devant un tel argument qui semble être fondé sur des arguments solides.  Ou alors faire appel à d'autres citations d'experts disant le contraire pour créer un écran de fumée supplémentaire. A la fin, on ne saura plus de quoi on parle. 
 
 Comme le disait Coluche, les technocrates sont experts en écran de fumée : "Technocrates, c'est les mecs que, quand tu leur poses une question, une fois qu'ils ont fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée !"
 

13. L'homme de paille

14. L'appel à la pitié (ou argumentatum ad misericordiam)

15. L'appel à la peur

16. La fausse analogie

17. La suppression des données pertinentes

 

Page en construction 1

 

9 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (3)

tombé sur cet article par hasard
  • 1. tombé sur cet article par hasard | 30/12/2015

TROP NUL! Quand on veut se débarrasser de son chien on dit qu'il a la rage......ça sent le ressentiment et la frustration à bloc un article tout sauf objectif en fait

pyrrhon

Merci cher Gogo75.

Pyrrhon

tuco

j'ai beaucoup apprécié la lecture de cet article

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 04/05/2015

×